Fichage FICP et LOA : est-ce compatible ?

Suite au non remboursement de plusieurs mensualités de votre crédit immobilier, votre banque a décidé de prononcer la déchéance du terme. Elle vous inscrit sur le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers, connu sous l’acronyme FICP. Malheureusement, les ennuis ne se terminent pas là. Quelques mois après votre inscription au FICP, votre voiture rend l’âme… Étant dépendant de votre voiture pour vous rendre au travail, vous devez trouver une solution pour ne pas empirer encore plus la situation et perdre votre emploi.

Fiché FICP, est-il possible de faire un LOA ?

Votre demande de crédit auto étant logiquement refusée à cause du fichage au FICP, vous vous demandez si la Location avec Option d’achat (LOA) peut être une alternative.

Quelles sont les conséquences d’un fichage à la Banque de France ?

Un fichage au FICP peut intervenir dans deux cas de figure : 

  • Soit lors d’un dépôt de dossier de surendettement : le fichage durera au maximum 7 ans ;
  • Soit si un organisme prêteur vous y inscrit à cause d’un défaut de paiement de plusieurs échéances. La durée du fichage sera donc de 5 ans maximum.

Un tel fichage n’est pas sans conséquence. La première, et non des moindres, est l'interdiction de contracter un crédit, que cela soit un crédit renouvelable, un crédit immobilier ou un crédit pour l’achat d’une voiture. 

Pour quelles raisons ?

Lorsqu’une personne fait une demande de prêt à une banque, cette dernière se doit de consulter ce fichier. Si votre nom y figure, la banque ne prendra pas de risque et refusera votre demande. Il est important de savoir que la création de ce fichier en 1989 a pour objectif d’éviter aux ménages français de se retrouver dans une situation de surendettement. Les banques ne prendront pas de risque à accorder un prêt auto à une personne ayant des difficultés financières. En effet, les risques d’impayés sont très élevés.

C’est donc pour toutes ces raisons, que votre demande de crédit auto ne sera pas accordée par les banques. Est-ce que le leasing peut être une alternative au prêt auto ?

Crédit auto refusé, est-il possible de faire un LOA ?

Selon une étude de l’ASF, le marché du leasing a augmenté de 27 % en 2017 alors que le financement par crédit auto a reculé de 11%. Un tel écart est lié au fait que le leasing présente de nombreux avantages. En effet, les mensualités sont souvent plus faibles par rapport à un crédit auto. Est-ce que les personnes fichées au FICP peuvent bénéficier de cet avantage ?

Malheureusement pour vous, la LOA est considérée en France comme un produit financier. Elle est donc apparentée à un crédit à la consommation. Les mêmes règles s’appliquent donc pour les organismes prêteurs. Ils sont dans l’obligation de consulter le fichier de la Banque de France. Dès lors, l’obtention d’un financement en LOA est quasi impossible.

Pour rouler en voiture en étant fiché au FICP, vous allez devoir vous tourner vers d’autres alternatives.

Quelles alternatives contre un refus de LOA ?

Heureusement pour les personnes fichées à la Banque de France, il existe des solutions. Si vous souhaitez absolument faire une location avec option d’achat, vous allez devoir vous tourner vers nos pays limitrophes, comme la Suisse, l’Allemagne ou encore la Belgique. Les critères d’éligibilité pour obtenir un LOA sont beaucoup plus rigides qu’en France.

Comme souligné plus haut, la raison principale pour laquelle il est plus difficile en France qu’à l’étranger de souscrire à un LOA réside dans le fait que le LOA est considéré comme un prêt à la consommation. En revanche, en Suisse, au Luxembourg, en Allemagne ou encore en Belgique, les sociétés de leasing n’ont pas l'obligation de consulter le fichier de la Banque de France. Aucun moyen pour eux de savoir si votre nom est inscrit dedans.

Attention toutefois. Ne vous méprenez pas. Si vous êtes fiché à la Banque de France à cause de problèmes de surendettement, il est très déconseillé d’effectuer un leasing à l’étranger, cela ne ferait qu’aggraver votre situation.

De même, ce n’est pas parce que vous faites la demande à l’étranger que votre dossier sera à 100 % accepté. Les sociétés de leasing à l’étranger vous demanderont également des pièces justificatives telles (pour la Suisse) : 

  • Copie recto verso de votre carte d’identité ;
  • Copie de votre permis de conduire ;
  • Un justificatif de travail ;
  • Une photocopie de vos derniers bulletins de salaire (les 3 derniers).

Vous l’aurez compris, si vous présentez des bulletins de salaire qui présentent des risques de non paiement des mensualités, les sociétés de leasing étrangères n’accepteront pas votre demande.

Si vous êtes au chômage, il y a fort à parier que vous ne pourrez pas obtenir de voiture en leasing, même à l’étranger.

En revanche, si vous êtes fiché FICP, mais que votre situation financière s’améliore, vous avez retrouvé un emploi en CDI mais vous êtes toujours fiché, vous aurez sans doute plus de chance d’obtenir un leasing.

Le prêt d’honneur de la CAF pour un prêt voiture.

Dans certains cas de figure, votre CAF peut vous prêter une somme d’argent sans intérêt pour faire l’acquisition d’une voiture. Attention, vous allez devoir justifier les raisons pour lesquelles vous faites cette demande. Ne vous présentez pas à votre CAF en justifiant votre demande par le fait que vous trouvez votre actuelle trop petite et que vous souhaitez en avoir une neuve. Cette demande sera automatiquement refusée.

Pour qu’un tel prêt d’urgence soit accepté, vous devez justement être dans l’urgence. Vous pourrez obtenir un prêt d’honneur à la CAF (aussi appelé prêt préventif) si vous devez faire face à des réparations trop coûteuses qui vous empêchent de vous rendre sur votre lieu de travail et mettant ainsi en péril une santé financière déjà précaire.

Sachez toutefois que toutes les CAF n’accordent pas ce genre de prêt. Vous devez vous renseigner directement auprès de la CAF dont vous dépendez.

Si votre CAF n’accepte pas ce genre de prêt pour les voitures, vous pouvez toujours vous tourner vers un LLD plutôt qu’un LOA.

La location longue durée comme alternative au LOA

Au même titre qu’une demande de leasing à l’étranger, la LLD est également plus souple qu’un LOA pour la simple et bonne raison que les organismes de LLD n’ont pas l’obligation de consulter le fichier de la Banque avant d'accepter une demande. Vos chances d’accord seront donc plus élevées.

Les pièces justificatives sont identiques que pour une LOA à l’étranger. Sauf dans certains cas, ou l’organisme peut demander votre niveau d’endettement.

Même si le LLD est plus flexible qu’une LOA, il n’en reste pas sans risque, à savoir : 

  • 0 option d’achat à la fin du contrat, tout l’argent dépensé dans la location à longue durée sera donc perdu. Cela n’arrangera en rien votre situation financière. Il est donc vivement déconseillé de souscrire un LLD si ce n’est pour une extrême urgence.
  • Contrat très peu flexible : si vous souhaitez arrêter votre contrat, vous devrez payer des indemnités très élevées. Tout est fait pour que vous payiez jusqu’à la fin du contrat.
  • Attention aux éventuels dégâts matériaux.
  • Un kilométrage imposé

Lorsque vous êtes fiché à la Banque de France, la meilleure option pour pouvoir être éligible à une location avec option d’achat est d’assainir votre situation financière dans le but d’être défiché. Vous retrouverez vos pleins droits. Comment faire en sorte de ne plus être fiché ? C’est simple, il n’y a pas d’autres solutions que de régler vos dettes à votre créancier. Simple à dire certes, mais en pratique, comment solder des dettes ? My Legacy vous expose une méthode qui peut vous permettre de retrouver une meilleure santé financière. Cette solution est destinée uniquement au propriétaire. Il s’agit de la vente à réméré.

Propriétaire ? Régler vos dettes avec une vente à réméré !

Quasiment inconnue du grand public, la vente à réméré date pourtant du Moyen-Age. Cette technique est réservée aux propriétaires d’un bien immobilier étant dans une situation financière à la fois délicate et passagère. De même, la vente à réméré est une alternative lorsque les banques refusent de vous prêter de l’argent car elles estiment que le risque de vous prêter de l’argent est trop élevé. Avec un refus de LOA à cause d’un fichage au FICP, nous sommes exactement dans ce cas de figure.

Fini le suspens, My Legacy vous explique en quoi consiste la vente à réméré, aussi appelée vente avec faculté de rachat peut solder vos dettes et ainsi sortir d’un fichage FICP.

Le principe du portage immobilier (c’est également une autre façon d’appeler la vente à réméré) est relativement simple. Vous vendez votre bien immobilier de manière temporaire. La durée du réméré peut varier entre 3 mois et 5 ans, mais il faut savoir qu’en moyenne un réméré dure 18 mois. Pendant toute la période du réméré vous resterez habiter dans votre bien. Grâce à la vente temporaire du logement, vous encaissez une somme d’argent qui vous permet de solder vos différentes dettes. Dès que vous solderez vos dettes, vous serez radié du fichier FICP. 

Vous aurez ensuite le temps d’assainir votre situation financière sur plusieurs mois. Dès que c’est le cas, vous pourrez de nouveau racheter votre bien au prix fixé en amont dans le contrat du réméré.

Une fois que votre situation financière est stable, vous pourrez de nouveau prétendre à une location avec option d’achat. Que l’on soit bien clair, même si cette solution est beaucoup plus pérenne, elle ne se fait pas en quelques jours. Il faudra être patient. Cependant, cette solution si elle est appliquée avec précaution, vous permettra de sortir la tête de l’eau et d’avoir une seconde chance.

Si vous êtes intéressée pour connaître plus d'informations sur la vente à réméré vous pouvez consulter notre dossier complet à ce sujet. Même si la vente à réméré vous permet de trouver un second souffle, elle n’en est pas moins coûteuse. Cette vente n’est à utiliser qu’avec des experts en réméré.

Ce qu'il faut savoir

  • Le LOA étant considéré comme un crédit à la consommation, chaque demande auprès d’un organisme doit être précédée par une consultation du fichier FICP ;
  • Même si l’inscription sur le FICP n’interdit pas aux établissements prêteurs d’accorder un prêt, il est néanmoins souvent refusé ;
  • Les sociétés de leasing limitrophes sont plus flexibles que celle française ;
  • Pour une location longue durée, le fichier FICP ne doit pas être consulté ;
  • La vente à réméré peut vous permettre de solder vos dettes et ainsi retrouver une certaine stabilité financière.

H4 : Quelles sont les autres conséquences d’un fichage au FICP ?

menu-circlecross-circle