Quel est l’état de santé de votre situation financière ?

Votre santé financière est importante, tout comme votre santé physique. Il vous arrive de faire des bilans de santé chez le docteur ? Il en est de même avec les finances, de temps en temps, vous devez faire un bilan de votre santé financière. Cela peut vous aider à déterminer les ajustements à apporter à votre vie et éviter de plonger dans le cercle vicieux de la dette non contrôlée. Plus vous le faites régulièrement, moins vous laissez de place au hasard.

L'intérêt de faire un bilan financier

Comme le disait le célèbre (pas si célèbre non plus) inventeur Charles Kettering : "Un problème bien posé est à moitié résolu.". Voyons ensemble comment procéder pour évaluer votre état de santé financier. Est-ce que vos finances sont au beau fixe ? Ou traversez-vous une période de turbulences financières ? Nous allons le découvrir ensemble en 5 étapes simples.

Pourquoi faire un bilan de santé financier ?

Peut-être vous sentez-vous un peu, voire beaucoup, mal à l'aise avec vos finances. Ou peut-être que vous ne vous rendez même pas compte de l'état réel de votre budget. 

Tant que vous ne l'aurez pas écrit, que vous ne l'aurez pas visualisé et que vous n'aurez pas vu l'ensemble du tableau ("the big picture" comme le disent si bien nos amis anglo-saxons), vous ne serez probablement pas en mesure de tracer votre chemin vers une liberté financière. En consacrant du temps à vos finances aujourd'hui, vous pouvez régler vos dettes, vous atteler à l'épargne et améliorer votre bien-être financier pour demain.

Passons aux choses sérieuses. Quelles sont les étapes à prendre en compte afin de connaître l’état financier de votre foyer ?

1ère étape : connaître votre valeur nette (où combien vous possédez réellement)

La première étape pour évaluer votre santé financière consiste à calculer votre valeur nette. Vous allez me dire : “mais qu’est-ce que la valeur nette ?”. Excellente question! 

La valeur nette est un indicateur utilisé pour évaluer rapidement votre situation financière. Pour la calculer, il suffit de prendre la valeur de vos actifs et de soustraire vos passifs. Vous allez maintenant nous demander “mais qu’est-ce qu’un actif et qu’un passif ?”, encore une fois, c’est une excellente question !

Voici comment vous pouvez procéder :

  1. Notez sur un petit papier ou sur un fichier excel la valeur de tous les biens importants que vous possédez. Cela peut inclure :
    1. les voitures
    2. l'argent dans les comptes courants, d’épargne, d’assurance-vie ;
    3. les investissements comme les PER ;
    4. la valeur actuelle de votre maison ou d'autres biens immobiliers ;
    5. et même une collection de cartes de Pokémon rare.
  2. Faites la même chose pour vos dettes. Les dettes peuvent être les soldes des cartes de crédit, les factures médicales, le montant dû sur votre hypothèque, les lignes de crédit immobilier en cours, les prêts-auto et les prêts étudiants.
  3. Il vous reste plus qu'à soustraire le total des dettes du total des actifs. Ce chiffre est votre valeur nette.

Maintenant que vous connaissez la valeur nette, qu’est-ce qui vous reste à faire ?

Quelles conclusions pouvez-vous en tirer ?

  • N'ayez pas peur si votre valeur nette est négative pour le moment. L'important est de noter où se situe votre valeur nette aujourd'hui et de la suivre régulièrement.
  • N’oubliez pas que chaque mois où vous payez vos mensualités de prêts vous augmentez votre valeur nette car la maison vous appartient chaque mois un peu plus.
  • Dernier conseil. Ne comparez pas votre valeur nette à celle des autres, mais plutôt à la vôtre.

En gardant un œil sur cette mesure, vous serez en mesure de mieux gérer vos finances et de progresser vers une situation financière plus saine.

2eme étape : Calculez votre taux d'endettement (et essayez de ne pas crier)

Une fois que vous avez calculé votre valeur nette, il est temps d'examiner de plus près votre revenu (qui n'est pas pris en compte dans la valeur nette, n'oubliez pas). Votre taux d'endettement est calculé en divisant le montant total que vous payez pour vos dettes par votre revenu mensuel brut.

Par exemple, supposons que votre revenu mensuel brut (avant impôts et autres déductions) est de 7 000 euros et que vous avez les paiements de dettes suivants :

  • Crédit immobilier = 1 800 euros
  • Crédit auto = 300 euros
  • Prêt étudiant = 200 euros
  • Ensemble des dettes charges = 2 300 euros.

Le total de vos remboursements s'élève donc à 2 300 euros par mois. Afin de connaître votre taux d’endettement, il suffit de diviser ce montant par votre revenu brut.

Calcul du taux d’endettement : (2 300 € / 7 000 € = 0,33).

La HCSFHaut Conseil de stabilité financière préconise un taux d'endettement (assurance comprise) de maximum 35 %.

Votre taux d'endettement est important à prendre en considération pour plusieurs raisons. 

  • Tout d'abord, il vous donne une bonne idée de la maîtrise de votre endettement. Si vous approchez d'un taux d'endettement de 40 à 50 %, il est temps de vous inquiéter. Vous devez trouver une solution pour faire baisser ce taux d’endettement pour éviter une situation de surendettement. C’est peut-être le bon moment pour penser à mettre en place une restructuration de dettes avant qu’il soit trop tard.
  • Deuxièmement, votre taux d'endettement est un facteur essentiel pour l'obtention d'un nouveau crédit. Même si ce n'est pas l'unique élément pris en considération par la banque, avec un taux trop élevé, il y a peu de chance que la banque accepte votre demande. 

3ème : Quelle est la part de votre budget consacrée au logement ?

D'après une étude de FlatLooker, la part du budget logement a augmenté de 7 % entre 2018 et 2021, passant de 32.5 % à 34.8 %.

Alors que de nombreux "experts des finances" affirment qu'il ne faut pas consacrer plus de 35 % de son budget au paiement du logement (que cela soit un loyer ou un crédit), il y a cependant trop de variables à prendre en compte pour pouvoir appliquer ce pourcentage à tout le monde.

Par exemple, si vous habitez à Paris, vous paierez plus cher. En effet, selon BFMTV, la part du loyer pour les parisiens représente 35,8% de leur revenu, alors qu'il représente uniquement 34 % en Seine Saint Denis.

Mais il se peut que vous n'ayez pas besoin d'une voiture parce que vous pouvez vous rendre au travail à pied. En revanche, si vous habitez à une heure de la ville, le loyer sera peut-être moins cher, mais vous devrez vous soucier des frais de déplacement, tels que l'essence et le stationnement. Ces dépenses peuvent compenser les économies que vous réalisez en vivant loin de la ville.

Bref, il n’y a pas de règle générale sur la répartition de votre budget. Il existe néanmoins quelques grands principes qui sont partagés par de nombreuses personnes, notamment la méthode des 50/30/20. Vous pouvez y jeter un œil si vous le souhaitez, mais garder en tête qu’il faudra l’appliquer à votre situation personnelle et ne pas tout prendre au pied de la lettre.

Une chose est sûre, même si vous ne respectez pas scrupuleusement les différentes méthodes qu’il existe, vous devez absolument savoir où votre argent est dépensé.

4ième : Découvrez où votre argent est dépensé (et si vous dépensez plus que vous ne le devriez)

Si vous faites partie des personnes qui n'établissent pas de budget, qui veillent simplement à ce que leur compte courant ne soit pas à découvert (ce qui est déjà une bonne chose quand même !) et mettent autant d'argent que possible de côté chaque mois, ce qui parfois n'est pas beaucoup, il est temps de repenser votre stratégie financière. Il est temps d'envisager la mise en place d'un budget pour mieux contrôler vos dépenses et optimiser vos économies.

Quelques applications de gestion de budget

Pour savoir où est ce que vous dépensez votre argent chaque mois, vous pouvez utiliser les différentes applications qui existent sur la toile telles que :

  • Bankin’
  • Linxo ;
  • Tricount
  • Budgea etc

Une fois que vous connaissez bien en détail toutes vos dépenses mensuelles, vous devez planifier pour les prochains mois quelles seront vos dépenses pour telle ou telle catégorie. Plusieurs méthodes de budget existent. Nous avons déjà évoqué la méthode 50/30/20 ou encore la méthode de l’enveloppe pour ne citer quelles.

Vous connaissez votre valeur nette, vous connaissez votre taux d’endettement, quelle est la prochaine étape ? Vous devez maintenant vous fixer des objectifs clairs.

5ième : Vous fixez des objectifs précis et atteignables

Voici une citation incroyablement puissante tirée des Aventures d'Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll :

Un jour, Alice arriva à un embranchement et vit un chat du Cheshire dans un arbre.

"Quelle route dois-je prendre ? demanda-t-elle.

Sa réponse fut une question :

"Où veux-tu aller ?"

"Je ne sais pas", répondit Alice.

"Alors, dit le chat, cela n'a pas d'importance.

Réfléchissez un instant à ce passage. Quel est le rapport avec l'argent ?

La réponse est simple :

Si vous n'avez pas de direction précise ou d'objectifs à atteindre, le chemin que vous empruntez importe peu. Vous ne parviendrez pas à vos fins, car vous ne savez pas exactement ce que vous désirez.

Fixer des objectifs financiers clairs est la première et la plus importante des choses à faire lors d'un bilan de santé financier. Ces objectifs vous aideront à décider de la "voie" à suivre pour votre avenir financier.

Où voulez-vous être à la fin de l'année prochaine ? Et dans cinq ans ? Et dans 10 ans ? Autant de questions que vous devez vous poser. Non seulement vous devez vous les poser, mais vous devez également les écrire sur un support, que ce soit un cahier, un fichier sur votre ordinateur. Fixez-vous des objectifs sur le court, moyen et long terme.

Ce ne sont là que quelques-unes des mesures rapides que vous pouvez prendre pour prendre le pouls de votre santé financière. Cela vous permettra de savoir où vous en êtes. Pour aller plus loin, vous pouvez également prendre des rendez-vous personnalisés avec des professionnels ou même avec des coachs en gestion financière.

Pour aller plus loin :

Mis à jour le 20 avril 2023
Avertissement : Les informations présentées sur ce site sont fournies à titre informatif uniquement et ne constituent pas des conseils financiers, fiscaux, juridiques ou d'investissement. Les auteurs et l'équipe du site ne sont pas des conseillers financiers et ne prétendent pas l'être. Nous nous efforçons de présenter des informations précises et à jour, mais nous ne pouvons garantir l'exactitude ou l'exhaustivité de toutes les informations disponibles sur notre site.
menu-circlecross-circle