Qu’est-ce que l’IFI ?

Tout savoir sur l'Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI)

L'Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) est un impôt français qui s'applique aux personnes possédant un patrimoine immobilier d'une valeur supérieure à un certain seuil. Institué en 2018, l'IFI a remplacé l'Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF). Dans ce guide, nous allons explorer en détail l'IFI : 

  • ses modalités
  • son calcul
  • les stratégies d'optimisation pour réduire son impact.

Qui est concerné par l'IFI ?

Seuil d'imposition et résidence fiscale

Les contribuables résidant en France sont soumis à l'IFI si la valeur nette de leur patrimoine immobilier dépasse 1,3 million d'euros au 1er janvier de l'année d'imposition. Les non-résidents sont également soumis à l'IFI pour leurs biens immobiliers situés en France, à condition que la valeur de ces biens dépasse 1,3 million d'euros.

Patrimoine taxable

Le patrimoine taxable à l'IFI comprend :

  • Les biens immobiliers détenus en direct (maisons, appartements, terrains, etc.) ;
  • Les parts ou actions de sociétés dont l'actif est principalement composé de biens immobiliers (SCPI, OPCI, etc.) ;
  • Les droits réels immobiliers (usufruit, nue-propriété, etc.).

Il est important de noter que certains biens sont exonérés de l'IFI, tels que :

  • les biens professionnels
  • les œuvres d'art
  • les forêts
  • les terres agricoles (sous certaines conditions).

Comment se calcule l'IFI ?

Barème progressif

L'IFI est calculé selon un barème progressif avec des taux allant de 0,50 % à 1,50 %, répartis en six tranches en fonction de la valeur nette du patrimoine immobilier :

Fraction de la valeur nette taxable du patrimoineTaux applicable
Jusqu'à 800 000 €0 %
Entre 800 001 € et 1 300 000 €0,50 %
Entre 1 300 001 € et 2 570 000 €0,70 %
Entre 2 570 001 € et 5 000 000 €1 %
Entre 5 000 001 € et 10 000 000 €1,25 %
Supérieure à 10 000 000 €1,50 %

Source : Service-public.fr

Déduction des dettes

Les dettes liées aux biens immobiliers sont déductibles de la valeur du patrimoine taxable à l'IFI. Ces dettes peuvent inclure 

  • les emprunts immobiliers ;
  • les travaux de rénovation ;
  • les frais de gestion.

L’impôt sur la fortune immobilière et la fiducie

En ce qui concerne l'Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI), la fiducie peut avoir un impact sur la fiscalité des biens immobiliers concernés.

Lorsqu'un bien immobilier est transféré dans une fiducie, il est soumis à l'IFI si la valeur nette du patrimoine immobilier du constituant et du bénéficiaire excède le seuil d'imposition de 1,3 million d'euros. Il est important de noter que le bien immobilier en fiducie doit être déclaré séparément dans la déclaration d'IFI du constituant et du bénéficiaire.

Quelles sont les différentes stratégies d'optimisation de l'IFI ?

Démembrement de propriété

Le démembrement de propriété consiste à séparer la nue-propriété d'un bien immobilier de son usufruit. Cette opération peut permettre de réduire la valeur taxable du bien, puisque seul l'usufruitier est redevable de l'IFI.

Investissement dans les PME

Investir dans des PME éligibles permet de bénéficier d'une réduction d'IFI à hauteur de 50 % du montant investi, dans la limite de 45 000 € de réduction.

Dons aux organismes d'intérêt général

Effectuer des dons à des organismes d'intérêt général ou reconnus d'utilité publique permet de réduire l'IFI. La réduction d'impôt est égale à 75 % du montant des dons réalisés, dans la limite de 50 000 € de réduction.

Requalification de biens immobiliers en biens professionnels

Si un bien immobilier est utilisé pour l'exercice d'une activité professionnelle, il peut être requalifié en bien professionnel et ainsi être exonéré d'IFI. Pour cela, il est nécessaire que l'activité professionnelle soit exercée à titre principal et que le contribuable en détienne au moins 25 %.

Restructuration du patrimoine

Il est possible de restructurer son patrimoine en transférant des actifs immobiliers vers d'autres types d'investissement, tels que les actions, les obligations ou les placements financiers, qui ne sont pas soumis à l'IFI.

Conclusion

L'Impôt sur la Fortune Immobilière est un impôt complexe qui nécessite une bonne compréhension des règles et des mécanismes d'optimisation. Il est essentiel de bien connaître les modalités de calcul, les exonérations et les différentes stratégies pour réduire l'impact de cet impôt sur votre patrimoine. N'hésitez pas à consulter un professionnel pour vous accompagner dans la gestion et l'optimisation de votre patrimoine immobilier.

En résumé, pour optimiser et réduire l'impact de l'Impôt sur la Fortune Immobilière sur votre patrimoine, il est recommandé de :

  1. Examiner les exonérations possibles et les démembrements de propriété ;
  2. Investir dans des PME éligibles pour bénéficier de réductions d'IFI ;
  3. Effectuer des dons aux organismes d'intérêt général pour réduire la base taxable ;
  4. Requalifier les biens immobiliers en biens professionnels lorsque cela est possible ;
  5. Restructurer votre patrimoine en transférant des actifs immobiliers vers d'autres types d'investissement non soumis à l'IFI.

Enfin, n'oubliez pas de consulter un conseiller en gestion de patrimoine pour obtenir des conseils personnalisés et adaptés à votre situation financière et patrimoniale. Ce professionnel pourra vous aider à mettre en place des stratégies d'optimisation adaptées à vos besoins et à vos objectifs.

FAQ sur l'Impôt sur la Fortune Immobilière

Comment déclarer l'IFI ?

La déclaration de l'IFI se fait en même temps que la déclaration de revenus. Les contribuables concernés doivent remplir un formulaire spécifique (2042-IFI) et le joindre à leur déclaration de revenus. Il est également possible de déclarer en ligne sur le site des impôts.

  1. <strong>Quels sont les délais de déclaration et de paiement de l'IFI ?</strong>

    Les délais de déclaration et de paiement de l'IFI sont les mêmes que ceux de la déclaration de revenus. Les dates limites varient en fonction du département de résidence du contribuable et du mode de déclaration (papier ou en ligne).

  2. <strong>Puis-je bénéficier d'un étalement ou d'un report de paiement de l'IFI ?</strong>

    Dans certains cas, il est possible de demander un étalement ou un report de paiement de l'IFI. Cette demande doit être adressée à l'administration fiscale et justifiée par des difficultés financières ou des circonstances exceptionnelles.

  3. Existe-t-il des sanctions en cas de non-déclaration ou de déclaration erronée de l'IFI ?

    Oui, des sanctions sont prévues en cas de non-déclaration ou de déclaration erronée de l'IFI. Les pénalités peuvent inclure des majorations d'impôt et des intérêts de retard. En cas de manquement délibéré ou de dissimulation, des sanctions plus sévères, telles que des amendes ou des poursuites pénales, peuvent être appliquées.

  4. <strong>Quelle est la différence entre l'IFI et l'ISF ?</strong>

    L'Impôt sur la Fortune Immobilière (IFI) a remplacé l'Impôt de Solidarité sur la Fortune (ISF) en 2018. La principale différence entre ces deux impôts réside dans l'assiette taxable : l'IFI se concentre uniquement sur le patrimoine immobilier, tandis que l'ISF concerne l'ensemble du patrimoine du contribuable, incluant les actifs financiers et les biens mobiliers. 

Ces articles pourraient vous intéresser :

Mis à jour le 15 avril 2023
Avertissement : Les informations présentées sur ce site sont fournies à titre informatif uniquement et ne constituent pas des conseils financiers, fiscaux, juridiques ou d'investissement. Les auteurs et l'équipe du site ne sont pas des conseillers financiers et ne prétendent pas l'être. Nous nous efforçons de présenter des informations précises et à jour, mais nous ne pouvons garantir l'exactitude ou l'exhaustivité de toutes les informations disponibles sur notre site.
menu-circlecross-circle