Rachat de crédit et FICP

Le rachat de crédit pour FICP vous permettra de regrouper l’ensemble de vos crédits en cours et de dégager une trésorerie pour solder vos dettes. Attention, ce type de rachat de crédit est soumis à certaines conditions très strictes. De même, il est proposé par un nombre restreint d'organismes.

rachat de crédit pour FICP

A cause de plusieurs mensualités non payées, votre banque a pris la décision de vous inscrire sur le FICP. Vous avez décidé de prendre en main la situation et de retrouver un équilibre financier. A cause de certains imprévus dans votre vie - un crédit immobilier et des crédits à la consommation pour faire réparer une voiture et réparer une toiture, ainsi qu’un prêt étudiant pour financer les études de votre aîné - vos mensualités ont drastiquement augmenté. 

Dans le but de faire baisser vos mensualités, vous décidez de mettre en place un rachat de crédits, cependant en étant inscrit au FICP, vous vous demandez si c’est encore possible ?

My Legacy vous explique dans quel cas il est encore possible d’avoir recours au regroupement de crédits et quelles sont vos alternatives en cas de refus

Qu’est-ce que le fichier FICP ?

Avant d’étudier s’il est possible de faire un rachat de crédits en étant fiché sur le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers, reprenons rapidement les bases concernant ce fichier.

Le fichier FICP est géré par la Banque de France. Son but est d’éviter aux particuliers de sombrer dans une situation de surendettement. En effet, pour chaque demande de prêt, l’établissement bancaire doit obligatoirement consulter le fichier de la Banque de France. Si votre nom y apparaît, vous serez catalogué en tant que mauvais payeur, ce qui rebutera les banques.

Votre nom pour être inscrit sur le FICP selon deux raisons : 

  1. Deux mensualités impayées consécutives ;
  2. Un dépôt de dossier de surendettement.

Selon le cas de figure, la durée maximum du fichage variera

  • Impayée : 5 ans maximum ;
  • Dossier de surendettement : 7 ans maximum.

Après avoir revu les bases du fichier FICP, penchons-nous sur le concept du rachat de crédits.

Qu’est-ce qu’un rachat de crédits ?

Abordons très brièvement - car l’objectif de cet article n’est pas de faire un cours sur le rachat de crédits mais bien de comprendre s’il est possible d'en faire un tout en étant fiché au FICP - le concept de rachat de crédits. 

Le rachat de crédits, aussi appelé regroupement de crédits, consiste tout simplement à regrouper - comme son nom l’indique - l’intégralité de vos différentes mensualités (crédit immobilier, crédit auto, prêt travaux par exemple) en une seule mensualité.

Les personnes ayant recours au rachat de crédit le font pour deux raisons : 

  1. Faire baisser des mensualités qui sont trop lourdes à assumer ;
  2. Demander en plus du regroupement de crédits une trésorerie.

Les deux concepts - FICP et rachat de crédits - expliqués succinctement, voyons maintenant dans quel cas il est possible de faire un rachat de crédits en étant inscrit sur le FICP.

Pensez à mettre en place un regroupement de crédits avant que la situation s’aggrave

Premier conseil que My Legacy peut donner : si vous sentez que votre santé financière se dégrade car vous avez accumulé trop de dettes dans plusieurs banques, réfléchissez sérieusement à mettre en place un rachat de crédits rapidement. En effet, même si in fine le coût du crédit revient plus cher car vous allongez vos mensualités, il vous permettra de sortir la tête de l’eau, d' augmenter votre reste à vivre et de faire baisser votre taux d’endettement.

Définition reste à vivre : 

Le reste à vivre correspondant à l’argent qui vous reste une fois que vous avez payé toutes vos charges fixes (loyer ou crédit, facture d’électricité, d’eau, impôt etc.)

Définition du taux d’endettement

Quant à lui, le taux d’endettement représente la différence entre vos revenus et vos charges, le tout exprimé en pourcentage.

D’après Younited Credit, le regroupement de crédits est une solution intéressante pour éviter de déposer un dossier de surendettement. C’est la première étape à mettre en place quand les premiers signes de difficulté financière apparaissent. Une fois que votre taux d’endettement est beaucoup trop élevé et que votre situation est trop précaire l’autre solution consiste à déposer un dossier de surendettement. 

Une fois votre dossier déposé, la commission de surendettement aura pour mission de vous inscrire sur le Fichier national des incidents de remboursement des crédits aux particuliers, et ce même si votre dossier n’a pas encore été jugé recevable.

Est-il encore possible de faire un rachat de crédits dans cette situation ?

Est-il possible de faire un rachat de crédits en étant FICP ?

Lorsque vous êtes fiché au FICP, il vous sera très difficile d’obtenir un regroupement de crédits, cependant ce n’est pas impossible. Cela dépendra si vous êtes propriétaire ou non. 

Le rachat de crédit FICP en tant que propriétaire

Il est important d’avoir en tête que lorsqu’une banque étudie un dossier de prêt elle doit en amont calculer les risques qu’elle prend. Si votre dossier est trop risqué, si par exemple votre taux d’endettement est trop élevé (plus de 60 %) il y a peu de chance pour que votre demande soit acceptée. Tout simplement car les risques d'impayés sont importants. Pour limiter leurs risques, les établissements bancaires doivent avoir des garanties solides, et quoi de plus sécurisé que l'hypothèque d’une maison ? On parle donc de rachat de crédit hypothécaire.

Le principe de garantie hypothécaire est simple : si, pour une raison ou une autre, vous ne pouvez plus payer vos mensualités, la banque se réserve le droit de saisir votre bien immobilier.

Selon la Banque de France ce n’est pas moins de 7 000 ménages français fichés à la Banque de France qui pourraient être éligibles au regroupement de crédit hypothécaire ! Pourquoi pas vous ?

Les étapes d’un rachat de crédit hypothécaire

Pour savoir si vous êtes éligible au rachat de crédit hypothécaire, il suffit de prendre contact avec un établissement bancaire acceptant ce type d’opération pour les personnes fichées au FICP. Actuellement, seuls quelques organismes traitent ces demandes : 

Une fois votre dossier analysé, l'établissement prendra la décision d’accepter votre demande ou non. Chaque banque aura sa propre condition d'acceptation. A titre d’exemple, avec Aurum Financial vous devez être propriétaire d’un bien immobilier d’une valeur supérieure à 500 000 euros.

Lors du regroupement de crédits, si vous avez déjà une hypothèque sur votre bien immobilier, il sera tout simplement remplacé. Si vous n'en aviez pas, la banque mettrait en place la garantie hypothécaire.

Comme expliqué précédemment, le rachat de crédits en tant que propriétaire est possible sous certaines conditions. Qu’en est-il si vous êtes seulement locataire ?

Rachat de crédit FICP pour locataire

Pour aller droit au but :  aucune banque n’acceptera de faire un rachat de crédits à un locataire. En effet, étant donné que vous ne pouvez pas apporter une garantie suffisamment solide, les banques ne prendront pas de risque avec votre dossier.

Il est conseillé d’assainir votre situation financière afin de pouvoir sortir du fichage FICP et ainsi prétendre de nouveau à un regroupement de crédits pour baisser vos mensualités et augmenter votre pouvoir d’achat.

Quelles sont les alternatives si votre rachat de crédits a été refusé ?

Les alternatives en cas de refus de rachat de crédits sont très limitées. Tout dépendra de votre objectif final. Initialement, est-ce que vous aviez envisagé le rachat de crédits pour augmenter votre pouvoir d’achat ? Est-ce parce que vous avez un besoin de trésorerie urgent pour faire face à une situation imprévue ? Est-ce parce que vous souhaitiez mettre fin à votre fichage ? Autant de questions auxquelles il faudra répondre au préalable avant de mettre un plan d’action en place.

Commençons par voir quelles sont les solutions pour augmenter votre reste à vivre

Des solutions pour faire croître son pouvoir d’achat

Heureusement, être dans une mauvaise passe financière n’est pas une fin en soi. Le plus important est de réussir à en prendre conscience rapidement pour mettre en place des actions correctives.

Voici quelques astuces non exhaustives des petites actions à mettre en place :

  1. La première chose à faire, selon My Legacy, est de noter TOUTES les dépenses que vous pouvez avoir chaque mois. Ensuite, pensez à les catégoriser. Cela vous permettra de prendre conscience quels sont vos types de dépenses les plus importantes. Essayez de garder uniquement les dépenses nécessaires.
  2. Pensez à comparer vos différents abonnements de téléphone et de box. Il existe très régulièrement des offres moins chères sur le marché ;
  3. Comparer également les offres d’énergie. Si vous en avez la possibilité, passez au chauffage au bois. En effet, selon Habitatpresto, cela reste le mode de chauffage le plus économique du marché (même s’il a connu une hausse) ;
  4. Pensez à changer d’assurance de prêt : grâce à la Loi Lemoine, vous pouvez dorénavant changer d’assurance emprunteur à n’importe quel moment. Si vous êtes propriétaire, ou même si vous avez des crédits à la consommation, cela peut vous permettre de réduire jusqu’à 70 % le montant de l’assurance. Cela peut être considérable quand on sait que l’assurance crédit représente parfois un tiers du coût total d’une mensualité.

Après avoir lister quelques pistes pour augmenter votre pouvoir d’achat, voyons désormais quelles sont les alternatives si vous devez faire face à un besoin urgent de trésorerie en étant fiché au FICP.

Faire face à un besoin urgent de trésorerie.

En étant fiché au FICP, les portes des banques se ferment généralement devant votre nez. C’est pourquoi il faut se tourner vers des solutions ne faisant pas appel au système bancaire classique. En voici quelques unes : 

  1. Le prêt entre particuliers : de nombreux sites de financement collaboratif ont vu le jour. En passant par ce type de site, vous pouvez obtenir une somme d’argent.
  2. Faire une demande de prêt d’honneur à la CAF. Ce prêt d’honneur est accordé dans certaines CAF régionales pour faire face à des imprévus financiers tels que la réparation de votre voiture.
  3. Le prêt sur gage. Le principe est simple. Vous pouvez obtenir une somme d’argent en échange d’un objet de valeur.
  4. La vente à réméré ou le portage immobilier. Vous décidez de mettre en vente votre bien immobilier mais uniquement de façon temporaire. Avec l’argent de la vente, vous pouvez à la fois solder vos dettes, obtenir une trésorerie et en prime vous serez défiché de la Banque de France. Vous pouvez ainsi assainir votre situation financière le temps du contrat de réméré. Une fois une stabilité financière retrouvée, vous pourrez de nouveau prétendre à un prêt immobilier classique et vous pourrez racheter votre bien au prix désigné en amont dans le contrat.

Ce qu'il faut retenir

  • La nature même du principe du fichage à la Banque de France rend l’accès au rachat de crédits très difficiles pour les propriétaires, voir impossible pour les locataires ;
  • Certains organismes acceptent néanmoins le regroupement de crédits pour les propriétaires en mettant en garantie leur hypothèque. On parle donc de rachat de crédit hypothécaire.

Comme vous pouvez le constater, même en étant fiché à la Banque de France, il existe des solutions :

menu-circlecross-circle