Bien comprendre les différentes phases d’un réméré

Toutes les étapes pour une vente à réméré
Quelles sont les étapes de la vente à réméré ?

Vous êtes criblé de dettes et vous ne voyez pas le bout du tunnel ? Plus le temps passe, plus la situation se détériore ? Agissez maintenant en utilisant votre bien immobilier pour stopper l’hémorragie : mettez en place une vente à réméré et solder vos dettes pour trouver une situation financière plus stable.

Bien comprendre les étapes de la vente à réméré permet de mieux appréhender le sujet et d’avoir conscience du chemin que vous allez parcourir tout au long du processus, car oui le processus sera long, mieux vaut être préparé en amont pour mieux appréhender le projet.

En connaissant les étapes clés du procédé vous supprimer l’inconnu et vous pourrez vous concentrer au maximum sur votre objectif, à savoir : régler une situation extrêmement incommodante.

Quelle est la première étape d’une vente à réméré ? Étude du projet

Tout comprendre sur les étapes du réméré en moins de 3 minutes.

Si l’on devait retenir une étape parmi les 7 étapes de la vente à réméré, ça serait la première : l’étude de votre projet

Pourquoi cette étape est essentielle ? Premièrement car c’est le premier contact avec votre potentiel futur opérateur et nous savons bien à quel point la première impression est primordiale. Si le feeling ne passe pas avec l’organisme cela peut stopper net les conversations. 

Deuxièmement car c'est lors de cette étape que l’organisme va déterminer si vous êtes éligible à la vente à réméré.

Conseil My Legacy :

Pour maximiser vos chances de tirer profit de votre patrimoine avec une vente à réméré, My Legacy vous met à disposition des conseils pour bien préparer votre dossier.

Tous les spécialistes de réméré n’ont pas les mêmes critères d’éligibilité, il est important de les comparer. En effet, un opérateur sera peut-être spécialisé sur le marché de l’Ile-de-France alors qu’un autre sur le secteur Rhône-Alpes. Un opérateur peut proposer des contrats de réméré jusqu’à 5 ans alors que d’autres uniquement 3 ans. Certains acteurs n’accepteront que les dossiers pour qui le capital restant dû et les dettes ne dépassent pas 60% la valeur du bien. Pour d’autres, 50% suffiront. My Legacy s’efforce à trouver les meilleurs acteurs du marché pour répondre à un panel de situation le plus varié possible. N’hésitez pas à consulter notre article sur “Comment choisir correctement un spécialiste de la vente à réméré ?

Si vous n’êtes pas éligible au réméré et que vous ne pouvez pas restructurer vos dettes avec cette technique, vous pouvez éventuellement vous tourner vers la constitution d’un dossier de surendettement, si votre demande est acceptée, elle pourra immédiatement stopper toutes actions entreprises par vos créanciers, par exemple la saisie immobilière.

Une autre alternative au réméré peut être la vente de votre bien immobilier. Si vous avez une épée de Damoclès sur votre tête, optez pour une vente express avec la solution Homeloop. 

Vous êtes éligible au réméré ? Félicitations, vous pouvez passer à la seconde étape, à savoir : la réception d’une offre ferme en moins de 48h (selon les partenaires) par un investisseur sérieux

Offre sous 48h (selon les partenaires)

Maintenant que votre profil est accepté par un opérateur de réméré, tout s’accélère, l’opérateur en question cherche des investisseurs que cela soit investisseurs particuliers, financiers ou bien des acteurs institutionnels, l’objectif est de trouver des personnes intéressées par votre projet pour faire une offre ferme très rapidement, très souvent en moins de 48h.

Pourquoi une telle rapidité dans le processus ? Le but pour les particuliers est de pouvoir commencer les démarches pour stopper un éventuel processus de saisie immobilière. Plus vite vous agissez, plus vos chances de sauver votre bien augmentent.

Même si vous n’êtes pas sous le coup d’une saisie immobilière, il est toujours conseillé d’agir rapidement pour éviter que la situation actuelle s’envenime. 

L’expertise de votre bien immobilier par un professionnel

Passons maintenant à l’étape de l’estimation de votre patrimoine. C’est une étape somme toute classique, un expert vient chez vous pour estimer plus précisément la valeur de votre bien (une première estimation a généralement été faite en amont pour savoir si vous étiez éligible au réméré). Il est là pour s’assurer que le montant de votre besoin ne dépasse pas 60% de la valeur de votre logement. 

Cette étape validée, nous passons à l'étape de la signature des documents chez le notaire. 

Signature des documents et officialisation des documents.

Étant donné que l’on parle bien de vente immobilière et jamais de financement en réméré, l’étape notaire est obligatoire. En effet, seul un notaire à le pouvoir de créer ce type de contrat avec faculté de rachat.

L’intégralité du contrat sera revue entre les différents parties, à savoir : 

  • La durée du réméré ;
  • Le prix de la vente ;
  • Le prix pour lever l’option de réméré ;
  • Le coût des indemnités d’occupation etc…

Ça y est, vous avez signé devant le notaire, vous avez vendu temporairement votre bien immobilier mais vous continuerez de l’occuper pendant toute la durée du réméré. 

C’est bien beau tout ça, mais que se passe-t-il après ? A quel moment les dettes seront remboursées ? Est-ce que mes problèmes sont enfin résolus ?

Encaissement des fonds et remboursement de toutes les dettes.

L’encaissement des fonds se fait directement avec votre notaire, il peut ainsi régulariser votre situation, c’est bien lui qui s’occupe de solder vos dettes.

Bonne nouvelle, vous avez déjà accompli une partie importante du chemin, mais ce n’est pas le moment de vous relâcher. Certes, en obtenant des liquidités après la vente temporaire de votre bien immobilier vous avez réussi à vous donner un second souffle en stoppant les éventuelles procédures des créanciers en cours, mais vous devez maintenant retrouver une certaine stabilité financière, sans quoi le projet risque de tourner en eau de boudin

Il faut garder en tête tout le temps du contrat que votre objectif final n’est pas de vendre votre bien et de récupérer les liquidités pour rembourser vos créances, non, l’objectif final est bien de récupérer votre patrimoine à la fin du réméré. Si vous ne parvenez pas à racheter votre bien à l’issu du réméré, vous serez perdant dans l’opération. D’où l’importance de choisir un monteur en réméré qui étudiera votre projet de façon adaptée et personnalisée. 

Une fois la vente effectuée, comment s’assurer de ne pas retomber dans ses travers ? Autre bonne nouvelle : étant donné que vous avez choisi un opérateur en réméré éthique grâce à My Legacy, cette société vous surveillera comme le lait sur le feu. Vous aurez des rendez-vous réguliers pour s’assurer que vous ne souscrivez pas d’autres crédits, comme des crédits revolving ou des prêts familiaux, sous peine d’entamer votre capacité à emprunter au moment du rachat de votre logement. 

Vous allez devoir faire preuve de discipline financière, faute de quoi vous allez perdre votre bien immobilier. Rappelez-vous que vous avez volontairement bradé votre bien, cela serait dommage de perdre en un claquement de doigt ce que vous avez mis toute une vie à construire. 

Location du bien pendant la période du réméré

Comme vous le savez, durant toute la période du contrat vous pourrez rester dans votre logement, aucun stress du déménagement ou de retrouver un nouveau logement qui correspond à vos critères. 

En effet votre demeure reste votre demeure. Pendant cette période d’occupation, tâchez de bien payer l'indemnité d'occupation à temps ainsi que votre taxe foncière, cela jouera en votre faveur au moment où il faudra racheter votre bien. De même, prenez soin de votre logement car : 

  • A terme vous êtes censé racheter votre bien ;
  • En occupant votre logement, vous devrez payer les problèmes liés à celui-ci. 

En effet, il est très important de souligner que pendant la durée du réméré, si vous devez réaliser des travaux pour X ou Y raison, les charges seront à vos frais. Que vous décidiez de changer la toiture du logement ou que vous fassiez refaire la salle de bain, vous ne pourrez en aucun cas être remboursé, même à posteriori, d’où l’importance de bien prendre soin du bien comme si c’était le vôtre (ce qui est un peu le cas).

Pour aller plus loin

Si le concept d'indemnité de location n’est pas assez clair, si vous souhaitez connaître quel sera le montant de cette indemnité, consulter le dossier de My Legacy spécial “Indemnité d'occupation pour le réméré”. Une bonne compréhension du sujet permet d’aborder un réméré en toute confiance.

Arrive la dernière étape du réméré, celle que tout le monde attend : le rachat de votre bien immobilier et l'envolée vers un nouveau départ. 

Comment se déroule le rachat de votre bien ?

Pendant toute la période d’occupation du logement, vous serez suivi de prêt par votre opérateur en réméré, travaillant sur un même objectif commun : assainir votre situation pour que vous soyez à nouveau en mesure de faire une demande de prêt immobilier auprès d’une banque et ainsi racheter votre bien. Est-ce réellement le cas ? Allez-vous pouvoir exercer votre faculté de rachat ? Sinon, que se passe-t-il ?

Partons sur le scénario catastrophe : vous sentez que vous ne pourrez pas stabiliser votre situation et que les banques vous refuseront, à juste titre, un nouveau prêt. Ne paniquez pas, il vous reste deux solutions : 

  • Demander aux investisseurs une période supplémentaire ;
  • Si c’est refusé, vous avez une dernière carte dans votre manche : vous avez la possibilité de vendre votre faculté de rachat à qui vous voulez et au prix que vous voulez !

Finalement, le scénario catastrophe n’est pas si catastrophique, n’est-ce pas ? 

En revanche, si vous réussissez à assainir vos finances, sortir d’un fichage FICP et que vous pouvez dorénavant emprunter de nouveau à la banque, il suffira de faire une demande de prêt immobilier classique au montant fixé au tout début de la vente à réméré !

Si vous avez encore des questions sur le réméré, vous pouvez consulter nos articles complémentaires :

Ce qu'il faut savoir

Si l’on résume les temps forts du réméré en 4 grandes phases nous avons :

  1. La vente en réméré de votre logement (vous vendez mais vous restez chez vous). Cette période dure environ entre 2 et 4 mois ;
  2. Le remboursement de vos dettes (ou financement de votre projet). Vous obtenez la levée de vos interdictions bancaires (ou lancez votre projet). Cette période dure entre 15 jours et 1 mois.
  3. Vous assainissez vos comptes pour pouvoir exercer votre faculté de rachat (pour souscrire un nouvel emprunt). Cela dure entre 6 et 24 mois ;
  4. Vous rachetez votre logement (vous redevenez propriétaire de votre logement). Cela dure environ 2 mois.